TÉOU D’ATOL, LES PREMIÈRES LUNETTES CONNECTÉES FRANÇAISES !

Devinez qui a choisi de prendre le virage des nouvelles technologies ? Atol, les opticiens français présentent des lunettes connectées soutenues par une application de géolocalisation. Et chauvins comme nous sommes, nous ne pouvons qu’applaudir les initiatives 100% françaises.

Téou devrait faciliter le quotidien des porteurs de lunettes. Mais attention, il n’est pas possible de faire l’amalgame avec les Google Glass, la gamme Téou n’est pas du même acabit et donc pas du tout au même tarif.

En substance, il est désormais possible de retrouver ses lunettes grâce au capteur intégré directement dans la branche de la lunette. L’utilisateur peut ensuite utiliser l’application dédiée pour les retrouver grâce à un simple code couleur. Rouge, plus de 15 mètres, orange 10 mètres et vert, moins de 5 mètres. Une fois à proximité, les lunettes vibrent et émettent un signal lumineux pour manifester leur présence. C’est assez malin puisque le système s’appuie sur un GPS et… sur Google Maps.

A tous ceux qui sont déjà en train de hurler contre le danger ( ?) des ondes qui pourraient se déployer près de votre cerveau : aucune onde n’est émise si l’usager porte les lunettes. Autre atout, les lunettes sont capables de renvoyer lesdites ondes – grâce à un bouton intégré – ce qui permet alors de retrouver son portable, qui se mettra à sonner. Si vos « yeux » sont définitivement perdus, Téou est capable de rechercher votre paire en passant par un autre smartphone utilisant le réseau. Et si vous perdez les deux, on ne peut plus rien pour vous.

Bonus pour ces lunettes connectées, elles sont entièrement fabriquées en France, on suppose qu’Arnaud Montebourg sera la premier client d’Atol. Seul petit hic pour le moment, il n’existe que deux modèles destinés aux presbytes. Nous ne sommes pas certains que cette cible soit la plus technolophile, mais qui ne tente rien n’a rien.

Pour l’heure nous n’avons vu qu’un prototype, mais elles seront disponibles fin octobre à partir de 159 euros. Certes, les possibilités ne sont pas les mêmes que celles offertes par les Google Glass, mais le tarif non plus (il faut compter 1 500 dollars pour les lunettes connectées étiquetées Google…).

Lu sur Gizmodo

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *